Accidents professionnels et non professionnels

Que faire en cas d'accident?

Les accidents se produisent en une fraction de seconde, mais changent souvent toute une vie – celle des victimes et également celle de leur famille. Car l’avenir des proches doit continuer d'être assuré sur le plan financier aussi.

Une large palette

Une large palette

Des solutions d'assurance répondant à tous vos besoins

Une centrale d'appels d'urgence

Une centrale d'appels d'urgence

L'organisation 24h sur 24 de secours en cas d'urgence

Une proximité rassurante

Une proximité rassurante

Des conseils prodigués près de chez vous par votre interlocuteur personnel

Les conséquences financières d’un accident peuvent être dramatiques autant pour la personne concernée que pour ses proches. Afin de parer à toute éventualité, il est recommandé de disposer d’une bonne couverture d’assurance.


Est-ce que je dispose d’une assurance contre les accidents?

Si vous travaillez au moins huit heures par semaine chez un employeur, vous disposez, par le biais de celui-ci, d’une assurance contre les accidents professionnels et non professionnels et contre les maladies professionnelles, conformément à la loi sur l’assurance-accidents (LAA). En cas d'accident, cette assurance vous verse les prestations légales.

En revanche, si vous n'exercez pas d'activité lucrative ou que vous travaillez moins de huit heures par semaine chez un même employeur, votre couverture est uniquement valable pour les accidents et maladies professionnels dans le cadre de l’assurance-accidents obligatoire. Pour disposer d’une protection en cas d’accident non professionnel, vous devez donc inclure le risque accidents dans votre assurance-maladie. 

Foire aux questions

  • Quelles prestations l’assurance-accidents selon la LAA verse-t-elle?

    En cas d’accident, les assureurs-accidents selon la LAA sont tenus de prendre en charge les coûts suivants:

    • Traitements thérapeutiques ambulatoires et stationnaires (division commune)
    • Moyens auxiliaires
    • Participation aux frais de voyage et de transport et aux autres coûts qui y sont liés
    • Indemnités journalières (jusqu'à 80 % du dernier salaire, à partir du troisième jour après l'accident)
    • Indemnité pour atteinte à l’intégrité
    • Allocation pour impotent
    • Rente de survivants ou indemnité en capital
    • Rente d’invalidité


    Vous n'avez pas de franchise à payer ou de participation aux coûts sous forme de quote-part à régler. Les rechutes et séquelles d'accident sont également prises en charge par l'assurance-accidents obligatoire.

    L’hôpital ou le médecin décompte toutes les factures directement avec l’assureur. Vous ne devez donc ni payer de factures ni les envoyer à votre assureur. 

  • Quelles prestations sont prises en charge par la couverture accidents de l’assurance-maladie selon la LAMal?
    En cas d’accident, la couverture accidents de l’assurance-maladie ne prend pas en charge les mêmes prestations que l’assurance-accidents selon la LAA.

    Si l’assurance-maladie couvre les frais de guérison de la même manière que l’assurance-accidents, elle facture cependant une franchise et une quote-part comme dans le cas d’une maladie. Vous ne devez payer votre franchise, qui vaut à la fois pour les cas de maladie et d'accident, qu’une seule fois par année civile. En effet, pour ce qui est du décompte, l’assurance-maladie ne fait pas la distinction entre les cas de maladie et d’accident. Et la quote-part est limitée à CHF 700 par année civile, cas de maladie et d'accident réunis.

    Une autre différence concerne les prestations pécuniaires. Avec la couverture accidents de l’assurance-maladie, il n’existe pas de droit à une indemnité journalière. L'assurance-maladie ne verse pas non plus de rente d’invalidité ou prestations en cas de décès. De même, seule l’assurance-accidents alloue des indemnités pour atteinte à l'intégrité.
  • Comment dois-je annoncer un accident?

    Si vous disposez d’une assurance selon la LAA par le biais de votre employeur, celui-ci déclarera le cas pour vous. Décrivez-lui précisément le déroulement de l'accident afin qu’il puisse transmettre les informations nécessaires à l’assureur. 

    Si vous bénéficiez de la couverture accidents de l’assurance obligatoire des soins (AOS), vous devez annoncer vous-mêmes l’accident au moyen de ce formulaire

    • Remplissez tous les champs obligatoires.
    • Générez le formulaire au format PDF et imprimez-le.
    • Signez le document. 
    • Envoyez-le à votre agence CONCORDIA

    Vous devez annoncer votre accident aussi vite que possible. 

  • Que considère-t-on comme un accident?
    Un accident désigne toute atteinte dommageable, soudaine et involontaire, portée au corps humain par une cause extérieure extraordinaire qui compromet la santé physique, mentale ou psychique ou qui entraîne la mort.

    En cas d'atteinte physique, mentale ou psychique, si les conditions d'un accident ne sont pas remplies, il s’agit en général d’une maladie. C’est votre assurance de base qui prend alors en charge le cas: vous recevez des prestations de maladie.
  • Mon assurance-accidents refuse la prise en charge des coûts; que puis-je faire?
    Si votre assureur-accidents ne verse aucune prestation, c’est-à-dire qu’il ne considère pas l’atteinte comme étant la conséquence d’un accident, il doit le communiquer par écrit, sur demande, dans une décision. Si vous n’êtes pas d’accord avec celle-ci, vous pouvez y faire opposition dans les 30 jours. 
  • Je suis en incapacité de travail pour une longue période; à quoi dois-je prêter attention?
    Votre assureur-accidents vous attribue un interlocuteur, qui s’occupe de votre dossier et répond à vos questions. Vous recevez également une carte d'incapacité de travail que vous devez emporter à toutes vos consultations médicales. Après chaque visite, votre médecin doit indiquer le degré de votre incapacité de travail sur cette carte, que vous devez envoyer une fois par mois à votre employeur. 

    Vous recevez une aide financière jusqu’à votre guérison complète, pour autant que les conditions de prise en charge soient remplies. Le montant des indemnités journalières se calcule en fonction du degré de votre incapacité de travail. 
  • De quoi dois-je tenir compte si je suis victime d’un accident à l'étranger?
    Les frais occasionnés sont remboursés jusqu’à concurrence du double du montant de ceux qui auraient résultés d’un même traitement en Suisse. Si vous souhaitez avoir droit à davantage de prestations, vous pouvez conclure l’Assurance vacances et voyages , qui couvre les frais de guérison au tarif local. Vous bénéficiez également d’une meilleure couverture à l’étranger avec l’assurance complémentaire DIVERSA  et l’Assurance-hospitalisation PRIVÉE . Pour toute question, n'hésitez pas à vous adresser à votre agence CONCORDIA .
  • Ai-je la possibilité d’améliorer ma couverture contre les accidents?

    Les assurances suivantes offrent une protection financière supplémentaire en cas d'accident:

    Avec l'assurance par convention, vous pouvez prolonger l'assurance pour les accidents non professionnels de maximum six mois.

  • Mon enfant a été victime d’un accident et doit être hospitalisé; puis-je rester auprès de lui à l’hôpital?
    Si votre enfant a subi un accident, vous pouvez passer la nuit à ses côtés à l’hôpital. Inversement, si c’est vous qui avez été victime d’un accident, vous avez la possibilité d’emmener votre enfant avec vous, par exemple si c’est encore un nourrisson.

    Au titre des assurances complémentaires DIVERSAcare et DIVERSApremium , CONCORDIA verse des contributions maximales de respectivement CHF 60 et CHF 100 par nuitée aux frais de séjour du parent dans l'hôpital où séjourne son enfant (jusqu'à son 10e anniversaire) ou inversement (max. dix nuitées par année civile).

    CONCORDIA alloue également au titre de toutes ses assurances-hospitalisation  un montant maximal de CHF 60 par jour aux frais de séjour du parent dans l'hôpital où son enfant séjourne ou inversement. Peu importe dans ce contexte que le patient dispose de l’Assurance-hospitalisation PRIVÉE, MI-PRIVÉE, LIBERO ou COMMUNE.