Ehepaar

Dépression

Vous avez des questions? Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller:
+41 22 307 28 00

Il arrive à tout le monde de se sentir malheureux, découragé, voire désespéré. Généralement, ces humeurs sombres restent passagères. Chez les personnes dépressives, il en va autrement: la tristesse et les sentiments négatifs s’installent sur une plus longue période et ont une influence sur leur façon de penser et d’agir.

Une personne sur cinq a traversé ou traversera des phases dépressives au cours de sa vie. La dépression a des impacts sur l’affect, la motivation et la perception de soi. Les personnes touchées ont perdu la joie de vivre, n’ont plus confiance en elles, se dévalorisent ou sont apathiques. Elles ne trouvent plus la force de s’adonner à leurs activités quotidiennes, comme le travail, et délaissent leurs ami·es, leur famille et leurs loisirs.

À ce jour, les mécanismes de développement des troubles dépressifs ne sont pas clairement élucidés. On sait cependant que les facteurs suivants peuvent accroître le risque de souffrir d’une dépression:
  • Une vulnérabilité génétique

  • Des expériences traumatisantes vécues durant l’enfance

  • Des modifications biochimiques dans le cerveau

  • Une dépendance à l’alcool, aux drogues ou aux médicaments

  • Certaines pathologies telles qu’un AVC, un infarctus du myocarde, un cancer ou une hypothyroïdie

  • La prise de certains médicaments

  • Des événements tragiques tels que la perte d’un être cher

  • Un stress chronique, un surmenage, un manque de sollicitation des capacités

  • Un sentiment de solitude

  • Un manque de luminosité

Diverses causes biologiques, psychiques et personnelles sont associées à un risque accru de troubles dépressifs. C’est alors la survenue d’événements douloureux qui pourront déclencher leur apparition.

Votre fiche pratique:

Informations complémentaires:

Le traitement d’une dépression est fonction de son degré de gravité et de sa cause (si elle a pu être identifiée) et tient également compte du fait qu’il s’agit d’une première apparition ou d’une rechute.

Les dépressions ne doivent pas toutes faire l’objet d’une psychothérapie ou d’une médication immédiates: le recours à des services de conseils et la mise en œuvre de mesures stratégiques individuelles peuvent traiter des troubles dépressifs légers. Toute évolution négative de la maladie doit toutefois pouvoir être exclue. Une amélioration devrait être constatée dans les deux semaines. En cas de dépression modérée, on pourra recommander à la personne concernée une psychothérapie ou un traitement médicamenteux, deux options thérapeutiques équivalentes. Si la dépression est grave ou qu’elle est devenue chronique, une psychothérapie combinée à une prise de médicaments s’avère nécessaire.

De manière simplifiée, on peut faire la distinction entre les options thérapeutiques suivantes, qui sont proposées en milieu ambulatoire ou stationnaire:
  • Traitement médicamenteux

  • Psychothérapie

  • Mesures de soutien (exercices de relaxation, activités physiques et sportives, luminothérapie, mise en place d’une structure adéquate du quotidien, etc.)

Ces approches thérapeutiques fonctionnent bien dans de nombreux cas, mais ne permettent pas de soigner toutes les dépressions. Par ailleurs, la durée du traitement ne peut être estimée. C’est pourquoi il convient tout d’abord de trouver la combinaison thérapeutique la plus adaptée.

Le traitement de la phase aiguë dure en général six à huit semaines. Ses objectifs sont les suivants:

  • Diminuer les symptômes de manière à retrouver une vie normale

  • Réduire la durée des troubles et des difficultés qu’ils entraînent

  • Encourager une observance thérapeutique rigoureuse

Si vous ne tolérez pas bien vos médicaments ou qu’ils entraînent des effets secondaires, faites-en part à votre médecin. Optez pour des génériques à la place des médicaments princeps; vous réaliserez ainsi des économies sur la quote-part. Renseignez-vous auprès de votre médecin, surtout lorsque vous recevez une nouvelle prescription. 

Vos fiches pratiques:

Informations complémentaires:


Brochure sur les médicaments
à imprimer (PDF)
Avec une prise en charge adéquate, la durée d’une dépression est sensiblement réduite. Le traitement d’entretien qui suit, comprenant des séances de psychothérapie et des médicaments, a pour but
  • de continuer à réduire les symptômes jusqu’à leur disparition et

  • de conserver les bénéfices obtenus.

Un traitement préventif au long cours sera envisagé pour les personnes présentant un risque accru de rechute.

Le suivi se concentrera également sur les points suivants:

  • Si vous en avez envie, parlez de votre maladie avec votre entourage. En discutant de manière ouverte avec l’un·e de vos proches, vous pourrez vous libérer d’un poids.

  • Prenez vos médicaments comme indiqué sur votre ordonnance. Ne manquez en aucun cas vos séances de psychothérapie même si vous constatez que vos symptômes se sont améliorés. Ne modifiez pas votre médication de votre propre chef: discutez-en d’abord avec votre médecin.

  • Tenez un journal dans lequel vous noterez votre état d’esprit jour après jour.

  • Essayez de structurer vos journées de la meilleure façon qui soit. Entretenez des relations sociales et faites preuve de responsabilité envers vous-même et les autres. Consacrez du temps à vos loisirs.

  • Sortez régulièrement au grand air et allez à la rencontre d’autres personnes.

  • En cas de réapparition de symptômes ou de troubles, adressez-vous à votre médecin. Ne vous repliez pas sur vous-même.

  • Vivre avec une maladie chronique demande une bonne gestion de soi si l’on veut se donner les moyens de surmonter les défis du quotidien. Notre programme concordiaCoach vous accompagne dans la recherche de solutions.

Vos fiches pratiques:

Informations complémentaires:


Brochure sur les médicaments
à imprimer (PDF)

Donnez-nous votre feed-back: que pensez-vous de la Boussole santé de CONCORDIA? Avez-vous des questions sur son utilisation?
Des suggestions qui nous permettraient de l’améliorer? Peut-être n’avez-vous tout simplement pas trouvé ce que vous cherchiez?
N’hésitez pas à nous appeler au +41 22 307 28 00 ou à nous écrire à boussolesante@concordia.ch.

Nous sommes là pour vous.