Knabe liest Buch
DOULEURS PENDANT LE SPORT    

Genou du coureur

Vous avez mal au genou quand vous courez, ou parfois quand vous marchez? Il s’agit peut-être du mal du coureur. Apprenez à prévenir cette affection et découvrez quand il est nécessaire de consulter votre médecin.

Rester en forme, c’est bien, mais si chaque pas est douloureux lors de votre jogging ou même plus tard, en marchant normalement, quelque chose ne tourne pas rond. En avez-vous fait l’expérience? Vous souffrez probablement du genou du coureur. Le genou du coureur, une lésion de surcharge au niveau de l’articulation externe du genou, est très répandu auprès des joggeurs amateurs, des fous du marathon et des coureurs cyclistes. Les douleurs apparaissent progressivement. Au début, un léger tiraillement se fait sentir au niveau du genou après le jogging. Ensuite, les douleurs apparaissent pendant le jogging. Si vous ne tenez pas compte de cet avertissement, les douleurs pourraient alors finir par se manifester lorsque vous marchez normalement. Quelle est la cause de ces douleurs?

Les genoux et les hanches sont reliés par un long faisceau de tissus conjonctifs. Ce faisceau soutient les muscles et stabilise la jambe lors des activités sportives. Des bourses séreuses absorbent les charges de compression au point d’attache du genou. Un stress constant sur les bourses séreuses et le périoste peut entraîner leur inflammation. Les conséquences: chaque pas est douloureux et il est impensable de poursuivre l’entraînement!

 

CONCORDIA Reiseapotheke

Gagnez l’une des cinq pharmacies de voyage CONCORDIA mises en jeu!

Participez à notre concours et avec un peu de chance, vous remporterez l’une des cinq pharmacies de voyage CONCORDIA mises en jeu. Nous vous souhaitons un agréable séjour!

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE VOUS-MÊME

Faites des pauses! Les douleurs sont toujours un signal du corps pour indiquer un trop-plein. Trop de surmenage, trop d’entraînement: à long terme, cela ne mène pas au succès mais à des lésions permanentes.

En plus des pauses d’entraînement, une mesure appropriée consiste à refroidir la zone endolorie: enrobez de la glace ou un bloc réfrigérant dans un torchon afin d’éviter les gelures et refroidissez la zone pendant environ 10 à 15 minutes. Si vous répétez l’opération plusieurs fois par jour, votre état s’améliorera rapidement. Les coureurs ont souvent une bonne musculature au niveau des jambes mais négligent la musculature du tronc. Des exercices spécifiques permettent de renforcer la musculature du tronc et des hanches afin de prévenir le genou du coureur ou de contrôler les symptômes présents. Renforcer la musculature du tronc: faites des abdominaux pour muscler la ceinture abdominale et des redressements au niveau des lombaires pour entraîner les muscles dorsaux. Les cuisses peuvent être musclées en effectuant des squats, avec ou sans ajout de poids. En outre, il convient d’étirer la musculature de l’extérieur de la cuisse avant chaque entraînement. Une fois les symptômes disparus, vous pouvez reprendre l’entraînement. Veillez toutefois à vous ménager: commencez avec de petits entraînements et augmentez très lentement la durée et l’intensité, faute de quoi le genou du coureur vous remettra rapidement hors service! Pour soulager et ménager l’articulation de votre genou, vous pouvez appliquer temporairement un bandage élastique ou une genouillère.

CE QUE FAIT LE MÉDECIN

Votre médecin peut vous prescrire des séances de physiothérapie. Vous y apprendrez à étirer vos muscles avant la course et éviterez ainsi le genou du coureur à l’avenir. Dans certains cas, le Kinesio-Tape peut également se révéler utile. Ce traitement consiste à fixer des bandes adhésives sur la peau afin de soulager les muscles et les tissus conjonctifs. Si vous avez les jambes arquées ou d’autres défauts d’alignement au niveau des articulations, des semelles spécialement adaptées à votre morphologie peuvent vous soulager. En cas de douleurs tenaces, votre médecin peut vous prescrire une injection de cortisone dans les zones enflammées et des médicaments anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène. 

Les injections de cortisone comportent toutefois des risques: comme pour toute injection, la piqûre est susceptible de favoriser la pénétration de bactéries dans l’articulation. Par ailleurs, les injections de cortisone endommagent souvent les structures tissulaires environnantes telles que les tendons enflammés. Les injections intra-articulaires doivent donc rester exceptionnelles. 

Le schéma RGCS

Il convient de traiter les lésions aiguës liées au sport selon ce schéma:

 Repos: arrêt de l’activité sportive, examen médical

→ Glace: se procurer de l’eau glacée (env. 30 glaçons dans deux litres d’eau)

→ Compression: en position allongée, (faire) appliquer un bandage compressif: envelopper une éponge et un pansement préalablement trempés dans l’eau glacée autour de la zone affectée

→ Surélévation: surélever la partie du corps lésée