Knabe liest Buch
FAIRE PEUR, RETENIR SA RESPIRATION OU AVALER?   

Hoquet

Hic, hic, hic... Le hoquet est provoqué par l’irritation du diaphragme qui produit alors des spasmes incontrôlés. Ayez les bons réflexes et découvrez quand il est nécessaire de consulter votre médecin.

Vous avez dévoré trop rapidement votre repas, bu une boisson trop froide ou trop chaude? Le hoquet ne tarde pas à se manifester. Au début plutôt rigolo, ce « hic » désagréable devient rapidement pénible. Votre diaphragme est irrité et déphasé. Les spasmes incontrôlés de cet organe forcent l’air à travers la glotte. Cette dernière se ferme pour retenir l’air. Comme cette opération ne réussit pas complètement, une petite quantité d’air s’échappe le long des cordes vocales et produit le bruit glottal caractéristique du hoquet. 

 

CONCORDIA Thermosflasche

Gagnez l’une des cinq bouteilles isothermes mises en jeu!

Participez à notre concours et avec un peu de chance, vous remporterez l’une des cinq bouteilles isothermes mises en jeu, un accessoire très pratique pour vos excursions et vos séances de sport!

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE VOUS-MÊME

Il est conseillé de se concentrer sur autre chose que sur ce hoquet agaçant. Des idées pour vous distraire: résoudre un calcul mental, décrire un itinéraire, se souvenir d’un événement passé – tout ce qui stimule la concentration favorise la disparition du hoquet. 

Boire un verre d’eau froide, retenir sa respiration pendant 30 secondes, se faire surprendre par quelqu’un ou coller la langue au palais sont d’autres astuces contre le hoquet que vous pouvez tenter en cas de doute. L’efficacité de chaque astuce diffère d’une personne à l’autre. Tous ces efforts visent à détendre le diaphragme et à rétablir son rythme naturel. 

En fin de compte, il est toutefois rassurant de savoir que le hoquet disparaît généralement comme il est arrivé: de façon entièrement spontanée. Les différentes astuces ne font qu’accélérer sa disparition. 

CE QUE FAIT LE MÉDECIN

Le hoquet normal, qui apparaît spontanément, disparaît sans intervention médicale. Pensez simplement à la route pour vous rendre chez votre médecin, aux heures d’ouverture du cabinet, à la date de votre dernier rendez-vous... En vous concentrant intensément sur autre chose, vous chasserez le hoquet et votre diaphragme retrouvera son rythme habituel.

Si vous avez (ce qui est rare) un hoquet persistant ou que vous avez régulièrement le hoquet, il convient de déterminer si d’autres maladies se cachent derrière ce « hic » en soi inoffensif. Les causes les plus fréquentes du hoquet chronique (singlutus) – qui doit systématiquement faire l’objet d’un examen médical – sont les maladies gastro-intestinales ou, plus rarement, les affections du système nerveux central.