Bindung zwischen Vater und Baby - Vater trägt Baby auf dem Arm

La relation père-enfant

Les jeunes pères se demandent souvent comment ils peuvent construire un profond lien affectif avec leur enfant et renforcer cet attachement. Cet article raconte la naissance de la relation entre un père et son fils ou sa fille.

Pour s’attacher, il faut du temps et de l'affection. Du temps partagé et une tendre affection, plus précisément. Le fameux lien naturel entre la mère et l’enfant est un mythe que la science a déconstruit depuis longtemps. Ce lien, vous l'aurez compris, se crée grâce aux moments passés ensemble et à une profonde tendresse. C'est pourquoi des enfants qui grandissent auprès de parents adoptifs ou qui sont majoritairement élevés par leurs grands-parents développent un attachement tout aussi fort que celles et ceux qui vivent avec leurs parents biologiques. Pères et mères sont donc égaux lorsqu’ils passent du temps avec leurs enfants et leur témoignent leur amour.

Prendre son temps

Dans ce contexte, on parle souvent de quality time – de temps de qualité. Un terme que je trouve quelque peu trompeur, car il suggère l'existence d’un temps de qualité supérieure par opposition à un temps de qualité inférieure, sans pour autant définir ce qu’est vraiment du «temps de qualité». Chacun·e peut alors l’interpréter à sa guise. Et souvent, la valeur de ce temps passé avec les enfants est associée à ce que la publicité veut nous vendre: des vacances, des activités diverses et variées, des sorties passionnantes dans des endroits particuliers, et autres aventures palpitantes.

Les enfants apprendront à aimer ces activités à partir d’un certain âge, mais plus ils ou elles sont jeunes, moins il importe où l’on va et ce que l’on y fait. L’essentiel, c'est le temps passé ensemble et la proximité avec le père. Que ce soit sur le canapé à la maison, pendant les courses, au zoo ou au parc d’attractions. Pour l’enfant, la qualité se mesure à l’aune de l’attention qu’il reçoit.

 Conseil

Lorsque vous êtes avec vos enfants, éteignez vos téléphones portables et autres objets électroniques. Ne vous laissez pas distraire. Vous faites ainsi savoir à vos chérubin·es que vous êtes entièrement disponible.

 La proximité, un facteur déterminant

Je l’ai déjà dit, la proximité – émotionnelle et physique – est aussi un facteur décisif dans la création d’un lien fort. Sur le plan physique, rien de plus simple, puisque les bébés ont besoin d’être porté·es. Contrairement à d’autres mammifères qui sont capables de tenir sur leurs jambes dès leur naissance et de partir à la découverte du monde en marchant, les petit·es d’homme doivent apprendre à marcher. Certes, l’invention de la poussette a simplifié bien des choses, mais soyons honnêtes: c’est souvent la solution de facilité. Porter son enfant présente pourtant des avantages. Citons tout d’abord la proximité naturelle entre vous deux. Ensuite, la facilité dans les transports publics. Et, pour terminer, le côté pratique puisque vous disposez de vos deux mains et que vous pouvez ainsi vous rendre utile dans la maison pour le plus grand bonheur de votre compagne; ou vous détendre en lisant un journal, en écoutant de la musique ou en faisant des recherches pour obtenir d’autres conseils destinés aux pères. Petit plus: grâce au portage, vous renforcez votre dos et votre musculature abdominale sans vous en rendre compte et sans payer d’abonnement à un club de fitness.

 Conseil

Chaque fois que vous voulez prendre la poussette, réfléchissez si vous ne pourriez pas aussi la laisser à la maison. Si votre enfant s’endort dans le porte-bébé, c’est tant mieux. Il ou elle ressentira aussi cette proximité avec vous en dormant.
Plus votre enfant va grandir, plus vous pourrez faire d'activités passionnantes avec lui. De nos jours, vous pouvez l’emmener presque partout. Il existe des poussettes pour aller courir, des remorques à vélo pour faire de longues sorties et, en hiver, des luges pour tous les âges. Or, cette pléthore d’engins en tout genre tend à nous faire perdre des yeux les besoins de notre progéniture. Un exemple? On peut difficilement parler d’une activité commune si vous laissez votre fils ou votre fille deux heures seul·e dans sa remorque. Par contre, s’il ou si elle dort dans sa poussette, rien ne vous empêche de l’emmener avec vous.

 Conseil

Prenez votre enfant aussi souvent que possible avec vous, mais faites une pause en route pour vous y consacrer.
CONCORDIA HEVEA-Nuggi

Votre cadeau: une lolette HEVEA

Fabriquées 100 % à base de caoutchouc naturel, les tétines d’HEVEA sont exemptes de matières plastiques ainsi que de plastifiant, et donc sans danger pour votre bébé.

Renforcer le lien

Une proximité particulière et une grande confiance se développent dans des situations émotionnellement instables, par exemple quand vous consolez votre enfant ou quand il ou elle est malade. En lui apportant des soins, vous renforcez ce lien père-fille ou père-fils. Votre enfant a besoin de vous, vous êtes sa personne de confiance, il ou elle peut compter sur vous. La confiance et la fiabilité sont aussi les piliers d’un attachement fort. Pour l'enfant, qui ne se pose pas la question de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle, il n’y a pas de raison que seule sa maman s’en occupe.

 Conseil

Si votre enfant est malade, prenez congé. Selon la loi sur le travail (art. 36 al. 3 LTr), vous pouvez prendre trois jours, que la mère soit à la maison ou non.

L'auteur

 Autor Michael Gohlke Michael Gohlke est père de trois enfants. En 2000, il crée le réseau de pères Avanti Papi et travaille en parallèle comme auteur et conseiller dans le domaine de la paternité à l’adresse www.vatersein.ch. Électronicien de formation, il a travaillé 20 ans comme technicien en informatique avant de se former, en 2013, comme enseignant au degré primaire. Depuis, il occupe un poste de maître de classe dans une école zurichoise. Durant ses loisirs, il pratique et enseigne le tennis de table et fait partie, depuis peu, d’une ligue de hockey sur glace amateur.