Unterstützung während des Wochenbetts - Mutter im Wochenbett mit neu geborenem Baby.

Soutenir sa compagne durant les suites de couches

Lorsque la famille s’agrandit, l’existence des parents s’en trouve littéralement bouleversée. La maman peut notamment avoir de la peine à prendre soin d’elle au début. Découvrez dans cet article comment vous pouvez, dans votre rôle de père, soutenir votre compagne durant cette période.

On dit qu’une femme tombe enceinte et qu’elle est enceinte. Aucun verbe ne permet de décrire de manière adéquate ce qui se passe durant les neuf mois d’une grossesse. Même si le bébé et, a fortiori, la future mère changent et prennent du poids au fil des semaines, on ne peut pas dire d’une femme qu’elle est «toujours plus enceinte». Eh bien, je vais le faire dans cet article. Ainsi, au cours des neuf mois qui précèdent la naissance, une femme est «de plus en plus enceinte»; le jour de la naissance de l'enfant, cet état disparaît en l’espace de quelques heures. Le corps de la mère, qui a subi toutes ces transformations durant de nombreuses semaines, change à nouveau en une poignée d’heures. Nous, les hommes, ne pouvons pas expérimenter et comprendre le travail fourni par le corps d’une femme après l’accouchement. D’où cette explication plutôt imagée.

La plupart des transformations vécues par la femme durant la grossesse sont perçues positivement et font l’objet de commentaires en ce sens; ce n'est pas vraiment le cas pour les changements post-partum. Et pourtant, ils n’en sont pas moins pénibles pour le corps féminin. Voilà pourquoi il est de votre devoir de décharger et de soutenir autant que possible votre compagne.

 Premier conseil

Commencez à aider votre chérie avant la naissance de votre enfant. En principe, vous ne saurez pas quand l'accouchement débutera. Alors, à mesure que le terme se rapproche, faites en sorte que le frigo soit bien rempli, que la chambre du bébé soit prête et que les draps de votre lit soient fraîchement lavés.

Décharger votre compagne

Pendant les suites de couches, votre bien-aimée devra rester allongée autant que possible, et non s’occuper des tâches ménagères. On l'a déjà évoqué, pendant les premiers jours, elle sera fatiguée, voire épuisée. Le lit sera donc pour elle l’endroit idéal pour se remettre des efforts fournis durant l'accouchement.

La période du post-partum permet à la mère et au bébé de faire connaissance. Et au père également. D’un point de vue scientifique, le lien naturel entre la mère et l’enfant est un mythe, car l’attachement se crée par la proximité, le contact physique et le temps passé ensemble.

 Deuxième conseil

Prenez votre fils ou votre fille dans vos bras le plus souvent possible. Vous soulagerez ainsi votre compagne et renforcerez le lien qui vous unit. D’ailleurs, les nouveaux-né·es adorent être porté·es ; ce contact leur apporte sécurité, chaleur et protection.

Protéger la mère et l’enfant

Dans le ventre de la mère, le bébé était toujours bien au chaud, bien «emballé» et entouré·e de bruits. La lumière variait peu. Les stimulations étaient certes nombreuses, mais atténuées. Après sa venue au monde, ces stimuli lui parviennent sans aucun filtre. Les parents doivent agir en protecteur et limiter les sollicitations. Ce même s’ils ont hâte de présenter fièrement leur petit trésor à leurs familles et ami·es, car des visites incessantes peuvent venir perturber la nouvelle configuration familiale.

 Troisième conseil

Laissez-vous du temps, laissez du temps à la mère et laissez du temps à l'enfant. Du temps pour se retirer, pour allaiter, pour être ensemble. N’hésitez pas à accepter ou à demande de l'aide extérieure. Quelqu’un peut peut-être faire les commissions ou la lessive, cuisiner pour vous (ou votre compagne) ? Les grands-parents n’habitent peut-être pas loin et peuvent se charger de ces petites tâches ?
Vater werden - Batmaid-Gutscheine

Participez à notre concours!

Avec un peu de chance, vous remporterez l’un des trois bons cadeaux Batmaid d’une valeur de CHF 32 mis en jeu! Les agent·es de ménage Batmaid sont des professionnel·es à qui aucun brin de poussière n’échappe.

Allaitement : comment pouvez-vous vous rendre utile ?

La plupart des femmes veulent allaiter leur enfant, puisque la nature l’a prévu ainsi. Mais parfois cela ne fonctionne pas du premier coup et les raisons sont multiples. Notamment les hormones. L’ocytocine, par exemple, est produite par le corps pendant l'accouchement pour que le col de l’utérus se contracte et que le travail commence. Elle stimule aussi la lactation. Ce que vous devez savoir, c'est que l’ocytocine est incompatible avec l'adrénaline, une hormone elle aussi. Pour aider votre compagne à allaiter, vous pouvez donc lui éviter des montées d’adrénaline.

 Quatrième conseil

Garantissez à votre compagne un environnement calme pour qu’elle puisse allaiter votre enfant. C’est très important durant les premiers jours. Par la suite, l'allaitement deviendra une routine et pourra se faire à n’importe quel endroit. Mais au début, le calme et la tranquillité sont essentiels. Ne le prenez pas personnellement si votre chère et tendre ne veut pas que vous soyez présent lorsqu’elle donne le sein.

Soyez là pour votre enfant

Nous, les hommes, n'avons pas de période post-partum et pour le congé paternité, ce n'est pas encore la panacée. Si de nombreux pères prennent plus que le jour de congé accordé par la loi, ils retournent en général au travail avant leur compagne. Alors, quand se crée le lien avec l’enfant? Durant le temps restant, si le bébé ne pleure pas ou ne dort pas. Il faut bien se l'avouer, nous ne pouvons pas allaiter. Mais pour le reste, nous sommes capables de tout faire ou pouvons apprendre: changer les couches, faire la toilette, donner le bain, donner le biberon, parler, chanter, caresser et, bien sûr, dormir.

 Cinquième conseil

Consacrez du temps à votre enfant et occupez-vous de ses soins. Vous serez alors proche de votre petiot·e, qui appréciera votre contact. Dormez à côté de votre fils ou de votre fille (de préférence dans votre lit). Même si vous ne le voyez pas, votre enfant sait que vous êtes à ses côtés, même dans son sommeil. Chaque famille décide si le ou la nouveau-né·e dort dans le lit conjugal et, le cas échéant, durant combien de temps. Toutefois, même si vous placez votre bébé très tôt dans sa chambre, rien ne vous interdit de le ou la prendre dans votre lit pour l’endormir et de le ou la poser ensuite dans son lit.

L'auteur

 Autor Michael Gohlke Michael Gohlke est père de trois enfants. En 2000, il crée le réseau de pères Avanti Papi et travaille en parallèle comme auteur et conseiller dans le domaine de la paternité à l’adresse www.vatersein.ch. Électronicien de formation, il a travaillé 20 ans comme technicien en informatique avant de se former, en 2013, comme enseignant au degré primaire. Depuis, il occupe un poste de maître de classe dans une école zurichoise. Durant ses loisirs, il pratique et enseigne le tennis de table et fait partie, depuis peu, d’une ligue de hockey sur glace amateur.