Une jeune femme souffre de cystite et tient son abdomen dans la douleur.
QUAND LA MICTION BRÛLE    

Cystite

Vous éprouvez des douleurs ou une sensation de brûlure lorsque vous urinez, vous avez souvent et subitement besoin d’uriner, ou vous avez mal dans le bas-ventre? Il s’agit peut-être d’une cystite. Apprenez les gestes qui soulagent en cas d’infection urinaire et découvrez quand il est nécessaire de consulter votre médecin.

Les agents pathogènes responsables des infections des voies urinaires se trouvent uniquement dans le tractus urinaire. Dans le cas d’une cystite, les bactéries se sont déjà propagées dans la vessie. Les femmes sont plus souvent touchées car leurs urètres sont nettement plus courts que ceux des hommes. Les agents pathogènes, qui proviennent généralement de la région anale, ont un chemin beaucoup plus court à parcourir pour atteindre la vessie. Ces pathogènes ne peuvent toutefois l’atteindre que s’ils parviennent à franchir le muscle du sphincter situé sous la vessie, qui constitue habituellement une barrière efficace. Dans le pire des cas, l’inflammation peut se propager en sortant de la vessie puis en passant par les uretères pour atteindre le bassinet et les tissus rénaux (inflammation du bassinet). L’inflammation du bassinet provoque souvent des douleurs au niveau des reins et entraîne une hausse de la température corporelle. La cause la plus courante est une infection par la bactérie intestinale E.coli. Cette dernière provient de notre région génitale et anale et est partie intégrante d’une flore intestinale saine. Les facteurs suivants favorisent le développement d’une infection:

• Troubles du métabolisme (p. ex. diabète)
• Grossesse et accouchement
• Carence en œstrogènes (p. ex. ménopause)
• Rapport sexuel (en cas de suspicion de maladie sexuellement transmissible, rendez-vous sur www.aids.ch ou www.bag.admin.ch)
• Troubles de l’écoulement de l’urine dus à une augmentation du volume de la prostate
• Port d’une sonde urinaire
• Apport hydrique insuffisant

 

CONCORDIA Teeflasche

Gagnez l’une des cinq bouteilles en verre avec passoire à thé mises en jeu!

Participez à notre concours et avec un peu de chance, vous remporterez l’une des cinq bouteilles en verre avec passoire à thé mises en jeu. Renforcez vos défenses immunitaires en buvant du thé!

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE VOUS-MÊME

En l’absence d’autres maladies pouvant le contre-indiquer, comme une insuffisance cardiaque, buvez entre deux et trois litres par jour, et ce peu importe que vous buviez du thé aux vertus médicinales, du thé noir, de l’eau minérale ou de l’eau du robinet. Une bouillotte ou une compresse chaude peuvent aider à détendre la musculature et à réduire les crampes générées par les muscles de la vessie. Consultez un médecin si du sang est présent dans l’urine, si vous avez de la fièvre ou si vous avez mal au niveau des reins. Il est recommandé aux femmes enceintes et aux personnes diabétiques de se faire examiner par un médecin en cas de cystite. 

À titre préventif, et comme vos habitudes quotidiennes jouent également un rôle en plus des causes héréditaires, il convient de suivre les recommandations suivantes:

1. Buvez abondamment, au moins deux à trois litres par jour. L’eau, les thés aux fruits ou les infusions sont particulièrement indiqués. Pendant une cystite, vous devriez vous abstenir de boire de l’alcool et de consommer des jus d’agrumes acides (jus d’orange), ces derniers pouvant irriter encore plus les voies urinaires.

2. Ne vous asseyez pas sur des surfaces froides et gardez vos pieds au chaud. Les vêtements mouillés ou trempés de sueur doivent être changés le plus rapidement possible, les maillots de bain doivent être retirés dès la sortie de l’eau.

3. Lorsque vous avez besoin d’uriner, n’attendez pas trop longtemps et allez aux toilettes dès que possible. 

4. Portez de préférence des sous-vêtements en coton et lavez-les régulièrement de 60 à 90°C. Évitez de porter des vêtements en matière synthétique. Les sous-vêtements ne doivent pas être trop serrés afin de ne pas irriter la région pubienne. 

5. Après être allée à la selle ou avoir uriné, essuyez-vous de l’avant (vagin) vers l’arrière (anus). Vous réduirez le risque de transporter des bactéries de l’anus à l’urètre.

6. Après un rapport sexuel, allez immédiatement aux toilettes (dans les 10 à 15 minutes qui suivent le rapport) afin d’éliminer les germes de l’urètre. 

7. Il est préférable de laver la zone intime uniquement à l’eau claire. Le savon et les produits désinfectants irritent la peau sensible et peuvent endommager la couche acide protectrice de votre peau.

8. Le choix de la méthode contraceptive est important. Les préservatifs empêchent la transmission des germes responsables de l’infection. Les crèmes spermicides et les moyens de contraception mécaniques tels que le stérilet favorisent l’apparition d’une cystite. 

CE QUE FAIT LE MÉDECIN

Si vous souffrez de cystite aiguë, les douleurs sont parfois si intenses qu’il est impossible de se contenter d’attendre. Votre urine est analysée au cabinet médical pour détecter d’éventuelles bactéries et des signes inflammatoires. Vos symptômes, l’examen physique et les résultats de l’analyse d’urine permettent au médecin de poser rapidement le diagnostic de la cystite. Il vous prescrira alors un traitement antibiotique que vous devrez prendre pendant trois à cinq jours. La plupart du temps, les troubles disparaissent dès le premier jour du traitement. Les comprimés doivent toutefois (comme toujours dans le cas d’un traitement antibiotique) être pris pendant toute la durée prescrite, faute de quoi une récidive pourrait rapidement survenir et provoquer une inflammation du bassinet, qui est alors bien plus douloureuse.