Knabe liest Buch
ÇA BOURDONNE PUIS ÇA GRATTE   

Piqûres d’insectes

Zzzz, zzzz…Moustiques, aoûtats et puces sont parfois un véritable fléau. Apprenez à calmer les démangeaisons que ces insectes peuvent provoquer et découvrez quand, en cas de piqûre, il est nécessaire de consulter votre médecin.

Au plus tard en été, les petits bourreaux se remettent en chemin: les taons, les moustiques, les guêpes et les abeilles sont capables de faire tourner une escapade en nature au cauchemar. Tandis que les taons et les moustiques ne laissent généralement que des piqûres qui démangent, les piqûres d’abeille et de guêpe peuvent quant à elles déclencher des réactions allergiques potentiellement mortelles.

 

CONCORDIA Reiseapotheke

Gagnez l’une des cinq pharmacies de voyage CONCORDIA mises en jeu!

Participez à notre concours et avec un peu de chance, vous remporterez l’une des cinq pharmacies de voyage CONCORDIA mises en jeu. Nous vous souhaitons un agréable séjour!

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE VOUS-MÊME

Les démangeaisons sont provoquées par des protéines présentes dans la salive de ces petits vampires. Ces protéines libèrent chez nous de l’histamine. Le froid est l’antidote de premier choix en cas de piqûre d’insecte. Un chiffon humide ou une compresse froide peuvent apporter un soulagement rapide. Les principes actifs contenus dans une rondelle d’oignon sont également très efficaces, mais ils peuvent parfois provoquer des irritations cutanées. 

Les crèmes et les gels contenant des antihistaminiques sont censés soulager les démangeaisons, mais ne pénètrent pas assez profondément dans la peau. L’effet apaisant est donc principalement dû à l’effet refroidissant et à l’ajout éventuel d’anesthésiques locaux.

Si le refroidissement ne suffit pas, vous pouvez appliquer une faible dose de crème à la cortisone (disponible en pharmacie). Celle-ci combat l’inflammation des tissus affectés en plus des démangeaisons. N’utilisez de telles crèmes que sur une courte période et sur de petites surfaces de peau. Il arrive fréquemment qu’une piqûre de moustique se transforme en nodule (dermatofibrome) de couleur rouge/violette chez les personnes à la peau sensible. Un dermatofibrome est permanent. Il ne peut être retiré qu’au moyen d’une opération, mais n’est pas dangereux à long terme.

Si les piqûres s’enflamment (elles constituent d’excellentes portes d’entrée pour les bactéries), consultez un médecin. Si nécessaire, il vous prescrira des antibiotiques à prendre pendant quelques jours pour éviter que l’inflammation ne se propage davantage. En cas de réaction allergique à une piqûre d’abeille ou de guêpe, consultez immédiatement un médecin.

Aoûtat: la piqûre de l’aoûtat ressemble à une piqûre de moustique mais elle démange plus intensément et plus longtemps (parfois jusqu’à deux semaines). Ces arachnides préfèrent vivre dans les herbes hautes et déposent leurs larves sur les brins. Dès que vous vous allongez tranquillement dans l’herbe, les larves d’aoûtat se faufilent vers les zones chaudes et humides de votre corps ; les piqûres se situent généralement au niveau de l’aine ou du pli des genoux et des bras. Le traitement est le même que pour les autres types de piqûres. Pour détecter la présence d’aoûtats: déposez une feuille de papier blanche dans l’herbe, à un endroit ensoleillé. Attirés par la luminosité, les aoûtats se précipitent sur la feuille. Ils ressemblent à de petits points rougeâtres. Tondre, arroser, chasser les rongeurs, toutes ces mesures peuvent aider à réduire le nombre d’aoûtats.

Piqûre de puce: la plupart du temps, les puces vivent dans les canapés, les lits ou les tapis et les quittent uniquement pour s’abreuver de sang. Un repas copieux peut les rassasier jusqu’à deux mois. On recense la puce de l’homme, qui ne peut survivre que sur les humains, et les puces du chien et du chat, qui infestent également les humains. 

Pour éliminer les puces, changez vos vêtements et lavez-les à la température la plus haute possible (60 voire idéalement 90°C). Les couvertures, les animaux en peluche et les objets similaires doivent également passer à la machine. Ce qui ne peut pas être lavé doit être aspergé à l’aide d’un spray insecticide. Vous pouvez éliminer les puces présentes sur votre corps en prenant un bain. 

Il est également important de nettoyer votre logement de fond en comble et de passer régulièrement l’aspirateur sur les canapés et les tapis – pensez à jeter le sac de votre aspirateur dans un sac plastique fermé! En cas d’infestation massive de puces, le logement doit alors être traité avec des pesticides. Dans la plupart des cas, mieux vaut avoir recours aux services d’un professionnel. Le cas échéant, les animaux domestiques doivent être munis d’un collier antipuces.

CE QUE FAIT LE MÉDECIN

Après une forte réaction à une piqûre d’insecte, consultez systématiquement votre médecin, et ce même si les symptômes semblent déjà s’estomper. Une piqûre d’insecte sur ou dans la bouche est également dangereuse. La tuméfaction qui s’ensuit peut être si importante que vous pourriez vous étouffer. Vous devriez donc consulter immédiatement un médecin ou, si nécessaire, appeler le médecin urgentiste.

Le risque de réaction allergique est particulièrement élevé en cas de piqûre d’abeille ou de guêpe – les piqûres de bourdon ou de frelon sont plus rares. Si la zone piquée se tuméfie fortement après une piqûre, que vos battements cardiaques s’accélèrent et que vous vous sentez mal, allez immédiatement chez le médecin. Si vous avez le tournis et des difficultés à respirer, informez-en immédiatement un médecin urgentiste: vous êtes en état de choc anaphylactique, soit une réaction allergique au venin d’insecte susceptible d’engager votre pronostic vital. 

Si le diagnostic de l’allergie au venin d’insecte est établi, vous pouvez avoir recours à une désensibilisation (= diminution de la réaction au venin d’insecte) au cabinet médical. Cette thérapie présente un taux de succès élevé. En outre, votre médecin peut vous communiquer des règles de conduite et vous prescrire une trousse d’urgence. Cette trousse contient des médicaments décongestionnants tels que des antihistaminiques et de la cortisone ainsi qu’une seringue d’adrénaline pour stabiliser la circulation sanguine en cas de choc.