Knabe liest Buch
UN HOMARD SORTI TOUT DROIT DE LA PISCINE    

Coups de soleil

Vous avez passé la journée au soleil, votre peau est rouge écrevisse et vous fait mal? À ces symptômes s'ajoutent peut-être des démangeaisons et une éruption cutanée? Apprenez les gestes qui soulagent en cas de coup de soleil, d’allergie au soleil et d’acné de Majorque et découvrez quand il est nécessaire de consulter votre médecin.

Vous rentrez chez vous après une belle journée passée en plein air, votre peau brûle, votre visage a un teint d’écrevisse et la peau vous tire au niveau des épaules. Vous avez probablement attrapé un coup de soleil, une lésion cutanée causée par les rayons UV. Selon l’intensité et la durée d’exposition, les signes vont d’une peau rouge et douloureuse à la formation de cloques. Ces signes peuvent apparaître immédiatement après l’ensoleillement ou quelques heures plus tard. Un coup de soleil engendre systématiquement des dommages cutanés permanents, même si les rougeurs et les douleurs ont disparu depuis longtemps. Les dommages cellulaires qui en résultent peuvent favoriser l’apparition future d’un cancer de la peau. Chaque coup de soleil compte! Il est difficile d’estimer le moment exact à partir duquel des lésions apparaissent. De plus, le rayonnement UV accélère le vieillissement cutané en endommageant les protéines fibreuses collagène et élastine, nécessaires à la tension de la peau. Une formation prématurée des rides en découle. 

Toute personne s’exposant trop longtemps au soleil est susceptible d’attraper un coup de soleil. Toutefois, la couleur de la peau détermine la vitesse à laquelle un individu attrape un coup de soleil. En principe, plus la peau est claire, plus les dommages des rayons UV surviennent rapidement. Il convient donc d’adapter la durée d’exposition au soleil en fonction de votre type de peau (www.liguecancer.ch) pour éviter les coups de soleil. Par ailleurs: les cellules cutanées des peaux qui ont tendance à bronzer tout de suite sont également endommagées par les rayons UV. Les points suivants doivent être observés:

  • Évitez le soleil, surtout aux alentours de midi.
  • Avec le reflet, les rayonnements sont deux fois plus fort lors de la pratique d’un sport aquatique ou d’hiver.
  • Protégez-vous en appliquant une crème solaire avec un indice de protection (IP) supérieur à 15 ou en portant des vêtements. Une bonne crème solaire n’est pas nécessairement chère: vous trouverez les meilleures crèmes solaires sur www.ktipp.ch/tests (Testsieger – en allemand).
  • Même à l’ombre, les rayonnements indirects affectent votre peau (p. ex. sous un parasol). Ici aussi, utilisez toujours une crème solaire.
  • La protection solaire doit être appliquée au moins 30 minutes avant l’exposition.
  • Appliquez une quantité généreuse de crème et renouvelez l’application toutes les deux à trois heures!
  • Les enfants en bas âge et les nourrissons ne doivent pas être exposés directement au soleil car leur peau est encore plus sensible que celle des adultes.
  • Certains médicaments rendent photosensible, c’est le cas p. ex. de certains antibiotiques ou immunosuppresseurs (notamment en cas de transplantations d’organes).
     
CONCORDIA Reiseapotheke

Gagnez l’une des cinq pharmacies de voyage CONCORDIA mises en jeu!

Participez à notre concours et avec un peu de chance, vous remporterez l’une des cinq pharmacies de voyage CONCORDIA mises en jeu. Nous vous souhaitons un agréable séjour!

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE VOUS-MÊME

Si vous avez attrapé un coup de soleil léger, refroidissez la zone lésée et humidifiez-la. Pour la refroidir, vous pouvez prendre une douche froide et appliquer une compresse humide sur les zones cutanées lésées. Les crèmes hydratantes et l’alumine d’acide acétique diminuent la sensation de tiraillements. Buvez abondamment afin de compenser la perte hydrique par la peau. L’eau minérale normale suffit amplement. Pas d’alcool! Les douleurs peuvent être soulagées par la prise de paracétamol ou d’acide acétylsalicylique (p. ex. aspirine ; sauf pendant le dernier trimestre de grossesse!).
 

CE QUE FAIT LE MÉDECIN

Si le coup de soleil est si intense que des cloques apparaissent (brûlure au deuxième degré), le coup de soleil doit être traité par le médecin. Ce dernier ouvrira les cloques (au besoin) et les recouvrira d’un pansement. Il veillera également à ce que les zones lésées ne s’enflamment pas. Un traitement avec des analgésiques et de la cortisone (décongestionnante et anti-inflammatoire) peut se révéler nécessaire.
 

Allergie au soleil et acné de Majorque

Allergie au soleil: vous vous asseyez au soleil et contractez une éruption cutanée étrange qui vous démange au lieu de bronzer? 15 à 20 % des Suisses souffrent d’une éruption cutanée provoquée par la lumière du soleil (photodermatose). Les premiers rayons de soleil de l’année entraînent l’apparition de vilaines papules sur leur peau encore blanche. Seules une courte bronzette et une protection solaire à IP (indice de protection) élevé peuvent aider.

Acné de Majorque: bien que plus rare, cette dernière est encore plus désagréable que l’allergie au soleil. Elle provoque une éruption cutanée semblable à l’acné (gros et petits boutons) qui démange fortement, particulièrement au niveau du visage. L’acné de Majorque est déclenchée par la convergence d’une peau sensible, des composants de la crème solaire et du rayonnement solaire intense. Préférez les gels aux crèmes et évitez les bains de soleil prolongés.