Junge liest ein Buch und schaut Mädchen mit orangem Ball an.

Douleurs au genou: un cas pour concordiaMed

Après une chute à ski, Monsieur B. se plaint de douleurs au genou et son médecin lui recommande une opération. Mais une telle intervention est-elle vraiment nécessaire? Selon la conseillère de concordiaMed, un deuxième avis médical permettrait de répondre à cette interrogation. Vous avez, vous aussi, une question d’ordre médical? Les spécialistes de concordiaMed sont à votre disposition 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Dans cette série d’articles, nous vous présentons des cas concrets traités par concordiaMed.

Douleurs au genou: un homme serre entre les mains son genou douloureux. Doit-il l’opérer ou non? Dans ce cas-là, solliciter un deuxième avis médical peut s’avérer très utile. Monsieur B., âgé de 70 ans, appelle concordiaMed un mardi soir:  Je suis tombé à ski il y a quelques semaines. Depuis, je ressens des douleurs au genou. Je vous avais déjà contacté au lendemain de mon accident et, sur votre conseil, j’ai pris rendez-vous chez mon médecin de famille. Il a effectué une radiographie et m’a prescrit des analgésiques. Puis, comme les douleurs persistaient, il m’a adressé à un orthopédiste. L’orthopédiste m’a conseillé d’effectuer une arthroscopie du genou lors de laquelle il pourrait éventuellement pratiquer une résection de la partie lésée du ménisque. Mais je ne sais pas si cette intervention est vraiment nécessaire – avec tout ce qu’on lit sur les opérations inutiles. 

Conseillère de concordiaMed:  Je comprends bien votre réticence. Que votre médecin de famille ait attendu de voir si les douleurs diminuaient avant de vous envoyer chez l’orthopédiste correspond tout à fait aux pratiques médicales d’usage. Il est également parfaitement normal que vous soyez indécis quant à l’intervention chirurgicale proposée par votre orthopédiste. Aussi, je vous propose de demander un deuxième avis médical.

Monsieur B.: Cela a déjà pris tellement de temps pour obtenir le premier rendez-vous. Je vais sûrement de nouveau devoir attendre des semaines avant de pouvoir consulter un·e autre spécialiste!

Conseillère de concordiaMed: Le deuxième avis médical que propose CONCORDIA se base sur l’étude de votre dossier. Par ailleurs, le ou la médecin que vous contactez à cet effet n’effectuera pas l'intervention. Ainsi, vous avez la garantie que votre cas sera évalué en toute neutralité. Vous trouverez sur la plateforme www.meinezweitmeinung.ch/fr/ le nom et les coordonnées de spécialistes renommé·e·s auprès de qui vous pouvez, en fonction de leur spécialisation et de leur localisation géographique, solliciter un deuxième avis médical. Une fois votre choix fait, il vous suffit de télécharger le rapport de vos examens ainsi que les radiographies sur la plateforme, qui est sécurisée. Ou alors, vous pouvez envoyer le tout par courrier postal. Vous recevrez ensuite, par écrit et dans les dix jours qui suivent, la recommandation du médecin choisi. Bien sûr, toutes vos données et votre documentation sont traitées de manière confidentielle. 

Monsieur B.: Est-ce que les frais sont pris en charge par CONCORDIA?

Conseillère de concordiaMed: Ce service est gratuit pour toutes les personnes bénéficiant d’une Assurance-hospitalisation PRIVÉE, MI-PRIVÉE, LIBERO ou COMMUNE. 

Monsieur B.: Est-ce que je suis contraint de suivre ce deuxième avis?

Conseillère de concordiaMed: Vous êtes seul à recevoir les conclusions du deuxième médecin et la décision finale vous revient entièrement. CONCORDIA ne sait pas ce qui vous a été conseillé.

Monsieur B.:  Merci beaucoup pour toutes ces informations. Je vais y réfléchir.

En fin de compte, Monsieur B. a demandé un deuxième avis médical. La seconde recommandation rejoignait celle de l’orthopédiste. Monsieur B. a suivi la proposition des spécialistes et a subi une arthroscopie du genou au cours de laquelle une petite partie du ménisque blessé a effectivement dû être réséquée.

 

Douleurs au genou: faut-il opérer?

La déchirure du ménisque est l'une des blessures sportives les plus fréquentes. Une exploration du genou (appelée arthroscopie du genou dans le jargon médical) permet d'examiner et de traiter l'articulation du genou. Toutes les déchirures au ménisque ne requièrent toutefois pas une opération. Si vous hésitez à vous faire opérer ou si vous souhaitez vous renseigner sur les autres méthodes thérapeutiques possibles, un deuxième avis médical peut être très utile.

 

Deuxième avis médical: pas seulement pour les douleurs au genou

Peu importe qu'il s'agisse d'une intervention chirurgicale au niveau de l’appareil locomoteur, de la cavité abdominale, du cœur, des vaisseaux sanguins ou de l’appareil urogénital –, quand il est question de votre santé, il est important d’être bien conseillé·e.

Aussi n’hésitez pas à recourir à un deuxième avis médical, notamment: 

  • Avant toute intervention lourde – sauf en cas d’urgence
  • En cas d’incertitude quant à la nécessité de l’intervention.

Demandez un deuxième avis médical! Recevez un complément d’information et clarifiez les doutes qui vous habitent auprès d’un·e médecin indépendant·e avant de vous décider. Pour les assuré·e·s bénéficiant d’une Assurance-hospitalisation PRIVÉE, MI-PRIVÉE, LIBERO ou COMMUNE, CONCORDIA prend en charge les coûts d’un deuxième avis médical sollicité avant une opération.

Pour cela, pas besoin de rendez-vous ni de consultation – allez tout simplement sur le site www.meinezweitmeinung.ch/fr/.

Vous trouverez davantage d’informations au sujet du deuxième avis médical ici.