Un garçon lit un livre. assurance maladie

Quand famille et travail sont pleinement compatibles: l’exemple de Fabienne Fernandez

Depuis Adligenswil, dans le canton de Lucerne, la vue sur les Alpes est majestueuse. Une agence locale CONCORDIA est implantée dans cette commune de 5’000 habitant·es. Nous avons rencontré Fabienne Fernandez, la gérante, qui assure le suivi des clients et clientes depuis chez elle. Au cours d’un entretien, cette mère qui élève seule ses deux filles nous explique comment elle parvient à concilier son travail et sa famille et nous décrit son expérience avec le home office. 

Prestations pour les familles

Prestations pour les familles

«CONCORDIA offre de très bonnes prestations familiales, comme les contributions aux frais de crèche et les allocations pour enfants et de formation professionnelle.»
 

Valorisation

Valorisation

«Même en travaillant chez moi, je sens vraiment que je fais partie de la grande famille CONCORDIA.»

Caisse de pension

Caisse de pension

«J’envisage l’avenir sereinement, car la Caisse de pension de CONCORDIA offre des prestations fiables et intéressantes.»

 

 

Fabienne Fernandez est gérante de l’agence locale CONCORDIA d’Adligenswil. Elle effectue le suivi, depuis chez elle, de plus de 1’000 assuré·es. Les débuts de Fabienne Fernandez chez CONCORDIA ont été fulgurants. À l’été 2017, elle prend les rênes de l’agence locale d’Adligenswil et acquiert très rapidement de nouveaux et nouvelles assuré·es. Pleine d’énergie et déterminée, elle possède un excellent flair pour conseiller les client·es. Aujourd’hui, elle gère les dossiers de plus de 1’000 personnes assurées, qui se sentent en bonnes mains avec elle.

D’apprentie de commerce à directrice de boîte de nuit

Fabienne Fernandez a fait ses premiers pas dans le monde professionnel dans le cadre d’un apprentissage de commerce. Elle a également travaillé dans le secteur de la restauration et du divertissement: à 25 ans, elle saisit l’occasion de reprendre la direction d’une boîte de nuit et se retrouve à la tête de 20 employé·es à temps partiel. Des achats à la planification du personnel, elle s’occupe de tout. Les week-ends, elle sert aussi les client·es au bar. «Même si l’on n’ouvrait que les vendredis, samedis et dimanches, ce n’est pas un travail que l’on peut faire toute sa vie», nous confie Fabienne. Puis son désir de fonder une famille s’éveille. Avoir des enfants et travailler 30 heures le week-end? «C’est difficilement conciliable!» Elle décide alors de changer de voie et décroche un emploi dans la comptabilité.
 

Quelques années en Espagne, puis le retour en Suisse

Pour des raisons personnelles, elle déménage en Espagne, où elle met au monde deux petites filles. Après quelques années dans le pays, elle rentre en Suisse avec ses enfants, alors âgées de trois et cinq ans. «J’ai appris, grâce à une amie, que CONCORDIA recherchait une gérante d’agence locale», raconte Fabienne. «J’ai d’abord pensé que je n’étais pas faite pour vendre des assurances. Mais le fait de pouvoir travailler à la maison a été décisif pour moi. J’ai donc postulé. J’ai vite compris que la vente n’était qu’une partie de mon activité quotidienne et que mon travail ne consistait vraiment pas à ‹refourguer› des produits aux gens.»
 

Des premiers résultats convaincants

Qu’est-ce qui l’a aidée dans ses débuts? «Je suis d’un naturel ouvert. Je vais facilement vers les gens», indique Fabienne. «Grâce à mes enfants et mon précédent emploi dans la restauration et le divertissement, je possède un grand réseau. Quand j’étais en Espagne, je suis toujours restée en contact avec mes ami·es et mes connaissances de Suisse.»

Avec les client·es – de longue date comme nouvellement assuré·es chez CONCORDIA – le professionnalisme et la confiance jouent un rôle clé. Fabienne se sent responsable de «ses» assuré·es et met tout en œuvre pour leur apporter des solutions d’assurance optimales. Le contact personnel fait toute la différence. «Quand je conseille une personne et que je constate qu’elle a encore des doutes, je lui laisse le temps de réfléchir et ne la pousse pas à la conclusion.» Ses assuré·es apprécient sa manière de faire et se sentent bien entouré·es.

Et quand les client·es sont satisfait·es, ils et elles n’hésitent pas à recommander Fabienne à leur entourage. «Une grande partie de notre activité passe par les recommandations», explique-t-elle. Grâce à ses connaissances de l’espagnol, les personnes pour qui c’est la langue maternelle lui font vite confiance. «Dans la région d’Espagne où j’habitais, on parle un dialecte. Je me sentais très perdue là-bas. Je sais ce que les personnes d’origine étrangère ressentent quand elles viennent s’installer en Suisse.» Fabienne est capable de se mettre à la place des autres. «Je ne suis pas vendeuse, mais prestataire de services», ajoute-t-elle. «Mais on doit aussi poser des limites pour se protéger.»

Une pause pour la famille, mais pas pour le CV

Quel conseil voudrait-elle donner aux femmes qui souhaitent reprendre une activité professionnelle après une pause maternité? «Beaucoup de femmes ont l’impression d’être restées trop longtemps en dehors de la vie active. Elles pensent au ‹trou› dans leur CV où elles n’étaient ‹que› mères au foyer. Elles se bloquent ainsi elles-mêmes, car il ne s’agit pas d’une période creuse», souligne Fabienne. «Je n’ai pas travaillé pendant près de cinq ans. Se lancer dans l’aventure de la maternité et fonder une famille, avec toutes les inconnues, les nouvelles expériences et les questions d’organisation du quotidien qui vont avec, ça devrait être reconnu comme formation continue et être estimé à sa juste valeur dans le monde professionnel. On apprend tellement de choses durant cette période.»

Télétravail: séparer comme il se doit vie privée et vie professionnelle

Si travailler chez soi offre beaucoup de libertés, cela demande aussi un grand sens de l’organisation. «On peut répartir les tâches comme on l’entend, tout en respectant bien sûr les horaires d’ouverture définis. Le travail est très varié et m’offre beaucoup de possibilités. Je peux m’investir. Avoir un bon réseau est un atout», estime Fabienne. «On devrait bien réfléchir au préalable si cette façon de travailler nous convient. Pour moi, elle est idéale.» Mais n’est-il pas difficile de séparer sa vie professionnelle de sa vie privée quand on travaille à la maison? «J’ai parfois du mal à décrocher du travail. Il faut savoir dire stop, c’est dans notre intérêt.»

Le goût pour le contact avec autrui est important, car ce n’est pas l’assurance, mais bien la personne qui construit la relation avec le client ou la cliente. Fabienne est une interlocutrice de confiance pour ses assuré·es. Une qualité nécessaire, puisque la santé et la maladie sont des sujets très personnels. 
 

Un employeur fiable

Chez CONCORDIA, les gérants et gérantes d’agence locale disposent d’un contrat de travail à durée indéterminée et bénéficient des conditions d’engagement attractives d’un employeur fiable. «CONCORDIA offre de très bonnes prestations sociales et possibilités de rémunération. En tant que gérante d’agence locale, je peux facilement concilier mon travail et ma famille. Avec les nombreuses formations qui sont proposées, j’ai toutes les cartes en main pour mon travail.»

Alors que travailler chez un assureur-maladie la laissait au début sceptique, elle peut aujourd’hui se targuer d’être une excellente gérante d’agence locale. Si ses précédentes expériences professionnelles, ses connaissances linguistiques et son réseau sont des atouts indéniables, c’est surtout sa forte détermination, son énergie et sa manière sympathique d’aborder les client·es qui lui ont permis d’arriver là où elle est aujourd’hui.

Vous aussi, postulez!

La proximité avec sa clientèle est l’une des caractéristiques principales de CONCORDIA. Pour pouvoir la préserver à l’avenir, nous recherchons des personnes ouvertes et à l’écoute de la clientèle pour pourvoir nos postes de gérants et gérantes d’agence locale.

Consulter les offres d’emploi