Informations sur l'assurance-maladie

En Suisse depuis peu

Vous vous installez prochainement en Suisse ou y avez élu domicile depuis peu, pour des raisons professionnelles par exemple? Si c’est le cas, informez-vous sans tarder sur l’assurance de base, obligatoire en Suisse, et sur les assurances complémentaires que vous pouvez conclure pour améliorer votre couverture. L’assureur-maladie CONCORDIA vous donnera de précieux conseils à ce sujet.

Calculer ma prime

Une large palette

Une large palette

Des solutions d'assurance répondant à tous vos besoins

Aux côtés des clients

Aux côtés des clients

230 agences garantissant un service de qualité sur place

Pour les familles

Pour les familles

Des prestations spécifiques pour les familles et des primes attrayantes pour les enfants

Que devez-vous savoir?

  • Toute personne domiciliée en Suisse est tenue de s’assurer contre les suites d’une maladie ou d’un accident.
  • Cette assurance de base (aussi appelée assurance obligatoire des soins, AOS) est obligatoire pour tous, indépendamment de l’âge, de l’origine et du statut de séjour.
  • Vous pouvez compléter les prestations de l’AOS avec des assurances complémentaires, par exemple pour les soins dentaires, les méthodes thérapeutiques alternatives et les traitements lors des voyages à l'étranger.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous?

  • Vous devez vous assurer, vous et vos proches, auprès d’un assureur-maladie suisse au plus tard trois mois après votre arrivée dans le pays. Vous pouvez vous appuyer sur un comparatif des différents assureurs-maladie pour choisir celui qui répond le mieux à vos besoins.
  • Les frais des consultations chez le gynécologue et des cours de préparation à l'accouchement sont en partie couverts par l’assurance de base. Les coûts des traitements dentaires peuvent quant à eux être pris en charge par une assurance complémentaire. Tout assureur-maladie est tenu de vous admettre sans réserve – c'est-à-dire sans examen de votre état de santé – dans l’AOS. Les prestations de celle-ci sont identiques d'un assureur à l'autre, car elles sont fixées par la loi. Vous devez toujours assumer vous-même une partie des coûts.

De quoi devez-vous tenir compte lorsque vous vous assurez?

L’assurance de base est obligatoire. Elle couvre les coûts des prestations qui servent à diagnostiquer ou à traiter une maladie ainsi que les frais liés à une maternité ou à un accident et ses séquelles. Elle prend également en charge les traitements de physiothérapie. Les prescriptions fédérales règlent les coûts que les assureurs prennent en charge et la part des frais que les assurés doivent assumer eux-mêmes. Cette participation aux coûts se compose des éléments suivants:

  • La franchise
    En tant que personne assurée, vous devez régler vos frais de santé à hauteur d’une certaine somme avant que votre assurance-maladie n’entre effectivement en jeu. En Suisse, vous avez le choix entre six franchises dans l’assurance de base: CHF 300, CHF 500, CHF 1’000, CHF 1’500, CHF 2’000 et CHF 2’500. La franchise que vous choisissez a une influence sur le montant de vos primes. Nos spécialistes vous conseilleront volontiers à ce sujet.
  • La quote-part  
    Prescrite par la loi, la quote-part s’élève toujours à 10 % des coûts des prestations. Cela signifie que vous devez payer 10 % du montant de votre facture après avoir épuisé votre franchise. Votre assureur-maladie prend en charge les 90 % restants. Cette quote-part est cependant limitée à CHF 700/an pour les adultes et à CHF 350/an pour les enfants et adolescents jusqu’à 18 ans.

    Exemple:
    Vous disposez d’une franchise de CHF 300 et recevez une facture médicale de CHF 7’300.
    Votre franchise CHF    300
    10 % des coûts supérieurs à votre franchise CHF 700 (au maximum CHF 700)
    Vos frais CHF 1'000
À partir de 26 ans, vous versez une participation supplémentaire aux coûts de CHF 15 par jour lors d’un séjour hospitalier.
En cas de maternité, aucune participation aux coûts n'est perçue pour les prestations légales de l'assurance de base. Cependant, les complications liées à la grossesse sont considérées comme une maladie; la participation aux coûts est alors perçue.

Chacun a ses besoins propres. Il en va de même pour la couverture des prestations de santé. C’est là que les assurances complémentaires interviennent; elles complètent les prestations de l'assurance de base.

C’est aussi vous qui décidez auprès de quel assureur conclure vos assurances complémentaires. Vous avez la possibilité de souscrire l’assurance de base et les assurances complémentaires auprès d’un assureur différent. Toutefois, pour ce qui est des décomptes et des tâches administratives, il est plus facile de regrouper vos contrats au même endroit.

Que faut-il encore noter?
Contrairement à l’assurance de base, votre admission dans les assurances complémentaires n’est pas garantie par l’assureur-maladie. Celui-ci est en droit d'émettre des réserves ou de décliner sans justification une conclusion.

Vous souhaitez savoir ce qu'un assureur-maladie rembourse pour la gynécologie et les échographies ou dans le domaine de la cardiologie? Vous souhaitez peut-être agrandir votre famille? Qu’en est-il des médicaments, des génériques et des pharmacies de vente par correspondance?


Quels sont vos besoins?

Cliquez ici pour découvrir notre offre ou prenez contact avec votre conseiller personnel.

 

Si vous avez élu domicile en Suisse depuis peu, vous aurez au début certainement des difficultés à comprendre comment fonctionne le système d’assurance-maladie. Voici quelques astuces pour vous aider à optimiser vos primes:

1. Si vous jouissez d’une bonne santé, il est judicieux de choisir la franchise la plus élevée possible. Certes, vous devrez régler vous-même vos factures pour vos examens et médicaments jusqu’à concurrence de CHF 2’500, mais vos primes mensuelles seront plus basses.


2. En Suisse, le modèle du médecin de famille est largement répandu. Avant toute consultation auprès d’un spécialiste, vous devez d’abord vous rendre chez le médecin de famille que vous avez choisi. Dans de nombreux cas, il saura vous conseiller et vous économiserez ainsi les frais importants d’une consultation auprès d’un spécialiste. En optant pour ce modèle d’assurance, vous bénéficiez aussi de rabais sur vos primes. En outre, votre médecin de famille vous aide, lorsque c’est nécessaire, à obtenir rapidement un rendez-vous auprès d’un spécialiste.

3. Une autre possibilité pour réaliser des économies consiste à opter pour un centre de santé HMO, qui réunit des médecins expérimentés. Dans certaines régions, des médecins de famille se sont en effet constitués en réseaux de médecins HMO ou en cabinet de groupe. Dans ce modèle d'assurance aussi, votre médecin personnel assure votre suivi. Il est votre interlocuteur et la première personne à contacter. Si besoin est, il vous adresse à un spécialiste. Ce fonctionnement permet de réduire les coûts et a ainsi des répercussions positives sur vos primes. 

Informations complémentaires