Knabe liest Buch
QUAND S’ASSOIR DEVIENT UNE TORTURE    

Fissure anale et thrombose veineuse

Vous ressentez une sensation de brûlure au moment d’aller à la selle, ou après, ou vous détectez une petite excroissance dans la région anale? Vous souffrez peut-être d'une fissure anale ou d'une thrombose veineuse périanale. Apprenez les gestes qui soulagent et découvrez quand il est nécessaire de consulter votre médecin.

De nombreux troubles affectant l’anus peuvent se révéler particulièrement pénibles. La thrombose veineuse anale (voir illustration) est l’un d’entre eux. Il s’agit d’un nodule de petite taille situé au niveau de l’anus qui peut se révéler extrêmement douloureux. Hier encore, tout allait bien. Aujourd’hui, en sortant de votre séance de musculation, vous pouvez à peine vous assoir tellement vous avez mal. 

La cause de cette douleur extrêmement désagréable est une thrombose du plexus veineux situé à la sortie de l’anus. Il ne s’agit pas, comme on le pense souvent à tort, d’une thrombose hémorroïdaire. Celle-ci peut également survenir, mais n’est généralement pas aussi douloureuse et nécessite un traitement différent. 

Une fissure anale, quant à elle, entraîne des douleurs quelque peu différentes: vous ressentez une brûlure au niveau de l’anus, particulièrement pendant et après la défécation. On constate souvent la présence de dépôts de sang dans les selles. 

Une fissure anale est une lésion longitudinale dans la muqueuse anale. Cette lésion peut être provoquée par des selles dures, une constipation chronique ou des hémorroïdes internes.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE VOUS-MÊME

Pour combattre la douleur lors d’une thrombose veineuse anale, les médicaments comme l’ibuprofène et un peu de patience sont souvent indiqués. Au bout de quelques jours, la douleur disparaît et le caillot de sang est éliminé par l’organisme. 

La plupart du temps, une fissure anale guérit elle aussi sans traitement additionnel. Si les symptômes persistent sur une plus longue période, il convient de faire examiner votre rectum par un médecin.

Bien que la thrombose veineuse anale survienne sans raison apparente, vous devriez prévenir les risques de constipation et éviter de rester assis pendant des heures. Si une thrombose veineuse anale se déclenche, ne combattez pas la douleur avec de l’acide acétylsalicylique (p. ex. aspirine), ceci pourrait empêcher votre médecin de réaliser la petite incision dans de bonnes conditions. 

Mesures d’hygiène aux toilettes à titre préventif:

– Évitez autant que possible de pousser lors de la défécation. 

– Allez aux toilettes lorsque le besoin se fait sentir. Se retenir lorsque l’on a besoin peut entraîner à long terme une constipation et favoriser l’apparition de fissures anales ainsi que d’hémorroïdes.

Si vous souffrez de fissure anale, il peut être judicieux de prendre temporairement des laxatifs tels que le lactulose ou des enveloppes de psyllium afin de réguler vos selles. De manière générale, retenez que des douleurs à la selle et la présence de sang rouge clair sur le papier et dans les selles, associées à une forte sensation de brûlure indiquent soit des hémorroïdes soit une fissure anale. Une douleur subite et intense au niveau de l’anus et un nodule palpable indiquent quant à eux une thrombose veineuse anale.
 

Fissure anale et thrombose veineuse périanale
Un sujet tabou pour beaucoup: les douleurs à l’anus. Selon l’endroit endolori, de nombreuses causes et donc de nombreux traitements sont à envisager.

CE QUE FAIT LE MÉDECIN

Dans le cas de la thrombose veineuse anale, un simple diagnostic visuel suffit au médecin: présence d’un nodule bleuâtre de la taille d’un pruneau au niveau de la paroi anale externe, qui plus est très douloureux. Le médecin peut libérer la veine obstruée du caillot de sang au moyen d’une petite incision réalisée sous anesthésie locale. Il fera simplement sortir le caillot de sang en exerçant une pression. Il en résulte alors une réduction significative de la douleur. Celle-ci peut toutefois perdurer pendant trois à sept jours après l’intervention. Pour soulager la douleur, vous pouvez utiliser des pommades anesthésiantes à appliquer directement sur la zone endolorie ainsi que des analgésiques tels que l’ibuprofène. Au cours de cette phase, il est particulièrement important que les selles soient molles. Les coussins thermiques réfrigérants peuvent également apporter un soulagement grâce à leur effet décongestionnant. 

Une fois la thrombose veineuse anale guérie, de petits lambeaux de peau (marisques) demeurent souvent sur la zone affectée. Ceux-ci sont bénins, mais ils sont palpables et compliquent quelque peu l’hygiène anale. Les lingettes de papier toilette humides peuvent être d’un grand secours. 

Par ailleurs: contrairement à la thrombose veineuse de la jambe, la thrombose veineuse anale est une affection pénible mais bénigne.